Élèves en difficulté

Bienvenue sur la page :
Ressources à l’intention des parents ou tuteurs
d’enfants rencontrant des défis dans le cheminement scolaire


- Il est le lien permanent entre l'enfant et son milieu scolaire.

- Il est celui qui connaît le mieux son enfant.

- Il a sa place dans les discussions et dans les choix d'orientation pour son enfant.

- Il conserve un dossier personnel de son enfant (bulletins, observations, rapports, etc.).

- Il échange, communique et crée une complicité avec l'enseignant(e).

- Il participe aux rencontres avec l'enseignant(e), la direction et les autres professionnels. Il participe aussi à l'élaboration, au suivi et à l'évaluation du plan d'intervention (PI).

- Il appuie et accompagne son enfant dans son travail de tous les jours.

- Il peut siéger à l'un des comités suivants : Conseil d'établissement, Comité de parents, Comité consultatif des services aux élèves handicapés ou en difficulté d'apprentissage ou d'adaptation (EHDAA).

Votre enfant a besoin de votre appui et de votre persévérance pour réussir, faites-vous confiance!

D'abord, à l’enseignante

- La communication avec l'enseignant(e) est une première étape vers la réussite de votre enfant. Vous pouvez obtenir des précisions quant à son rendement scolaire et son comportement.

Ensuite, à la direction d'école

- Lorsqu'une problématique est identifiée, il est important de rencontrer la direction d'école. Celle-ci est responsable d'établir avec les intervenants et les parents, le plan d'intervention (PI). La direction d'école voit ensuite à la réalisation et à l'évaluation périodique de ce PI.

En dernier recours, au centre de services scolaire

- Un parent insatisfait des services offerts à son enfant peut demander une révision de la situation au centre de services scolaire. Vous trouverez toutes les informations sur cette page.

* Parallèlement à vos démarches, en tant que parent, il vous est aussi possible de soumettre un sujet ou une situation au CCSEHDAA, par courriel à l'adresse ccsehdaa@csspo.gouv.qc.ca, pour amener les membres à échanger et réfléchir sur celui-ci. Le comité peut ensuite demander certaines clarifications et/ou soumettre des recommandations au Centre de services scolaire.

« Le directeur de l’école, avec l’aide des parents d’un élève handicapé ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage, du personnel qui dispense des services à cet élève et de l’élève lui-même [s’il y a lieu], établit un plan d’intervention adapté aux besoins de l’élève. Ce plan doit respecter la politique du centre de services scolaire sur l’organisation des services éducatifs aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage et tenir compte de l’évaluation des capacités et des besoins de l’élève faite par le centre de services scolaire avant son classement et son inscription dans l’école. » Article 96.14 de la LIP

« Le directeur voit à la réalisation et à l’évaluation périodique du plan d’intervention et en informe régulièrement les parents. » (Gouvernement du Québec, 2004, Le plan d’intervention… au service de la réussite de l’élève) Vous serez appelé à participer à ces rencontres.

Voici quelques pistes pour vous aider à vous y préparer :

- Arriver disposé à la rencontre;
- Accepter les défis observés de mon enfant;
- Donner mon opinion de ce que nous avons essayé;
- S’informer des ressources dans l’école ou à l’extérieur de l’école;
- Préciser les difficultés, les habiletés et la personnalité de mon enfant;
- Identifier les mesures mises en place à l’école;
- Prendre ma place comme parent et spécifier comment je me sens.

Votre enfant peut aussi être appelé à y participer. Dans ce cas, voici comment vous pouvez le préparer :

- Expliquer le processus à mon enfant;
- Expliquer ce qui se passera à la rencontre;
- Laissez mon enfant s’exprimer lors de la rencontre;
- Informer mon enfant du plan d’intervention;
- Parler à mon enfant avant et après la rencontre;
- Lui dire que c’est positif et que c’est pour l’aider;
- Lui demander ce qu’il en pense et comment il se sent.

« La [Politique de l’adaptation scolaire produite par le ministère] invite les milieux à intervenir a priori en fonction des besoins et des capacités de chacun des élèves en préconisant une approche non catégorielle. » (Gouvernement du Québec, 2004, Le plan d’intervention… au service de la réussite de l’élève)

« Il devrait y avoir élaboration d’un plan d’intervention lorsque l’une ou l’ensemble des situations suivantes se présentent :

- La situation complexe d’un élève nécessite la mobilisation accrue et concertée de l’élève, de son ou ses enseignants, de ses parents, de la direction et, lorsque c’est nécessaire, d’autres acteurs de l’école ou d’autres organismes afin de trouver ensemble des solutions aux difficultés rencontrées et de permettre à l’élève de progresser.

- La situation d’un élève nécessite la mise en place de ressources spécialisées ou encore, d’adaptations diverses (stratégies d’enseignement, matériel scolaire adapté, ressources spécifiques, etc.), en plus des actions habituellement entreprises par l’enseignant, en collaboration avec l’équipe-cycle, pour adapter ses interventions aux besoins de l’élève.

- La situation d’un élève nécessite des prises de décisions qui auront des incidences sur son parcours scolaire, notamment une décision liée à l’adaptation de l’évaluation, à une dérogation au Régime pédagogique ou encore, à une orientation particulière au regard de son cheminement scolaire ou de son classement. » (Gouvernement du Québec, 2004, Le plan d’intervention… au service de la réussite de l’élève)

Les phases du plan d’intervention (Gouvernement du Québec, 2004, Le plan d’intervention… au service de la réussite de l’élève) :

« Le plan d’intervention est perçu avant tout comme une démarche, un processus continu se situant bien au-delà d’un formulaire à remplir. Il s’agit prioritairement d’une démarche de concertation, d’un outil de suivi individualisé ainsi que d’une démarche de résolution de problèmes. » (Gouvernement du Québec, 2004, Le plan d’intervention… au service de la réussite de l’élève)

On y retrouve les forces et les besoins de l’élève, les objectifs à atteindre, les moyens et ressources pour y arriver, les échéances et les rôles et responsabilités de chacun.

Cette page, produite par le ministère de l’Éducation, fournit des informations et documents sur le plan d’intervention.

Un enseignement différencié et une évaluation sur mesure pour les élèves ayant des besoins particuliers.

Le CSSPO vous invite à visionner les capsules vidéo sur la différenciation par portrait (novembre 2021) :

  • Introduction (2 minutes)
    • En visionnant cette brève vidéo, vous ferez connaissance avec les deux conseillères pédagogiques en adaptation scolaire qui ont réalisé ces capsules pour vous.
  • Mise en contexte (4 minutes)
    • Cette courte mise en contexte vous permet de découvrir les raisons pour lesquelles la « Différenciation par portraits » a vu le jour. Certaines statistiques ayant trait à l’adaptation scolaire en général vous y sont présentées.
  • Constats et finalités (10 minutes)
    • L’écoute de cette capsule vous donne l’occasion de découvrir les constats qui ont été faits dans de nombreux milieux éducatifs, particulièrement en ce qui a trait à la modification des attentes au regard du Programme de Formation de l’École Québécoise (PFÉQ). À la suite de ces constats, des finalités ont été établies dans le but d’améliorer les pratiques de différenciation pédagogique.
  • La modification des attentes au regard du PFÉQ (5 minutes)
    • Le visionnement de cette capsule vous permettra de bien saisir en quoi consiste la modification des attentes au regard du PFÉQ en lien avec les encadrements légaux. De même, il vous sera possible d’en saisir les différentes modalités d’application possibles afin de soutenir l’élève dans sa progression sur le plan de ses apprentissages.
  • Présentation des portraits (13 minutes)
    • La différenciation par portraits vous est ici clairement présentée. Vous découvrirez dans cette capsule vidéo les paramètres qui sous-tendent chacune des grilles par portraits et qui permettent l’analyse de la progression de l’élève : le soutien et l’autonomie, la complexité de la tâche, la cognition, la métacognition ainsi que le transfert et le réinvestissement. Des exemples d’application vous sont également présentés.

L’étendue des services complémentaires offerts aux élèves est ensachée dans le Régime pédagogique de l’éducation préscolaire, de l’enseignement primaire et de l’enseignement secondaire (chapitre I-13,3, r, 8) :

« Les services complémentaires ont pour but de favoriser la progression de l’élève dans ses différents apprentissages.

Les services complémentaires devant faire l’objet d’un programme en vertu du premier alinéa de l’article 224 de la Loi sur l’instruction publique (chapitre I-13.3) sont des services :

  1. de soutien qui visent à assurer à l’élève des conditions propices d’apprentissage;
  2. de vie scolaire qui visent le développement de l’autonomie et du sens des responsabilités de l’élève, de sa dimension morale et spirituelle, de ses relations interpersonnelles et communautaires, ainsi que de son sentiment d’appartenance à l’école;
  3. d’aide à l’élève qui visent à l’accompagner dans son cheminement scolaire et dans son orientation scolaire et professionnelle ainsi que dans la recherche de solutions aux difficultés qu’il rencontre;
  4. de promotion et de prévention qui visent à donner à l’élève un environnement favorable au développement de saines habitudes de vie et de compétences qui influencent de manière positive sa santé et son bien-être. »

Personnes-ressources au sein de l’école :

- Animateur(rice) de vie spirituelle et communautaire (AVSEC) : animation d’ateliers universels en salle de classe.
- Conseiller(ère) pédagogique (CP) en adaptation scolaire : formation et accompagnement des orthopédagogues, enseignant(e)s et équipes-écoles sur le plan des apprentissages.
- Enseignant(e)-orthopédagogue : prévention, soutien direct à l’élève et à l’enseignant(e), évaluation et rééducation, clinique, suivi auprès des parents sur le plan des apprentissages.
- Ergothérapeute : soutien à l’enseignement, dépistage et observations.
- Orthopédagogue : projet de rééducation (secondaire et tertiaire), écoles secondaires.
- Orthophoniste : soutien à l’enseignant(e), évaluation, suivi auprès des parents sur le plan du langage et de la communication.
- Préposé(e) aux élèves handicapés (PEH) : soutien direct à l’élève pour favoriser l’autonomie.
- Psychoéducateur(rice) : soutien et accompagnement des enseignant(e)s, TES, autres membres du personnel sur le plan du comportement.
- Psychologue : soutien à l’équipe-école, évaluation, suivi auprès des parents.
- Surveillant(e) d’élève : surveillance.
- Technicien(ne) en éducation spécialisée (TES) : soutien direct à l’élève et à l’enseignant(e) pour favoriser l’adaptation sur le plan du comportement.
- Travailleur(se) social(e) : soutien à l’équipe-école pour les élèves issus de l’immigration.

En fonction des ressources financières disponibles, le CSSPO, ainsi que chacune des écoles, procède à une analyse annuelle des besoins afin d’établir la priorisation de ces services auprès des élèves des classes ordinaires et des classes spécialisées.

Pour plus de détails, le ministère de l’Éducation a une page web Services éducatifs complémentaires, laquelle vous mène vers le document « Les services éducatifs complémentaires : essentiels à la réussite » qui a pour but d’aider le milieu scolaire à déterminer les orientations et les pratiques à renouveler en matière de services éducatifs complémentaires.

Pour obtenir des précisions concernant les services complémentaires offerts au sein de l’école de votre enfant, contactez la direction de l’école, et n’hésitez pas à soumettre vos questions ou commentaires au CCSEHDAA (ccsehdaa@csspo.gouv.qc.ca) pour obtenir des clarifications ou même inviter les membres du comité à débattre de certains enjeux en cours.

Codes de difficultés selon le MEQ

Il existe 11 catégories d’élèves handicapés selon le ministère de l’Éducation du Québec (MEQ) : 

    1. Trouble grave du comportement (TGC), code 14;
    2. Déficience intellectuelle profonde (DIP), code 23;
    3. Déficience intellectuelle moyenne à sévère, code 24;
    4. Déficience motrice légère, code 33;
    5. Déficience organique, code 33;
    6. Déficience langagière, code 34;
    7. Déficience motrice grave, code 36;
    8. Déficience visuelle, code 44;
    9. Déficience auditive, code 44;
    10. Trouble du spectre de l’autisme (TSA), code 50;
    11. Trouble relevant de la psychopathologie, code 53.

On fait référence à « validation » lorsqu’on parle du processus qui permet une reconnaissance de ce handicap par le MEQ. Il est suivi par la direction de l’école en collaboration avec les professionnels de celle-ci, et validé par la direction du service des ressources éducatives (SRÉ). Il permet aussi d’élaborer un portrait des élèves dans nos écoles et de cibler des interventions gagnantes pour eux.

Classes et services spécialisés au primaire, au CSSPO :

- Classe Panda (défis touchant la santé mentale : anxiété, etc.);
- Classe Kangourou (difficulté affective sévère);
- Classe Colibris (multi handicap, déficience sévère à profonde);
- Classe TSA (trouble du spectre de l’autisme);
- Classe DM (défis multiples, difficultés dans plusieurs sphères);
- Classe Langage (trouble développemental du langage (TDL, anciennement dysphasie));
- Classe Adaptation (difficulté sévère d’adaptation en lien avec autre difficulté (langage ou autre));
- Service Répit-Transit (difficultés comportementales, programme temporaire);
- Hôpital Pierre-Janet (passage lors d’évaluation à l’interne).

Classes et services spécialisés au secondaire, au CSSPO :

- Classe CAPS-DÉFIS (déficience moyenne à sévère);
- Classe le Sommet (défis dans diverses sphères, dont l’autonomie);
- Service Oasis (anxiété, trouble du spectre de l’autisme avec composante anxieuse);
- Cheminement particulier (adaptation scolaire pour les élèves en modification de programme);
- Parcours de formation axée sur l’emploi;
- Service Répit-Transit (difficultés comportementales, programme temporaire).

Processus lié à la classe spécialisée :

- L’élève doit répondre à certains critères définis par le centre de services scolaire (ex. diagnostic reconnu, suivi par des professionnels, etc.);
- La direction doit soumettre le dossier de l’élève au service des ressources éducatives (SRÉ) du centre de services scolaire.

L’étude de dossier se fait par un comité composé d’un(e) psychologue, conseiller(ère) pédagogique en adaptation scolaire, psychoéducateur(rice), orthophoniste, direction d’école et coordonnatrice des services complémentaires du SRÉ.

Pour toute question ou recherche d’information en lien avec le préscolaire 4 ans, visitez cette section du site du Centre de services scolaire.

L’objectif de l’utilisation des aides technologiques est de soutenir la réussite éducative et l’autonomie des élèves concernés.

Ces outils s’adressent à l’élève qui est en situation de besoins et qui nécessite une démarche de plan d’intervention (pour plus de détails, référez-vous à la section « Plan d’intervention »). Ils sont déployés lorsque l’élève n’atteint pas l’exigence de la tâche ciblée pour les élèves de son d’âge, et ce, malgré les interventions ciblées et intensives ainsi que l’expérimentation des mesures d’adaptations possibles.

Voici en quoi consistent les principales fonctions d’aide :

 FONCTIONS D'AIDE
 DÉFINITIONS EXEMPLES D'OUTILS
VOIX ENREGISTRÉE
Cette fonction d’aide à la production de réponses verbales convertit la voix humaine en format sonore numérique.  - Audacity
 - ­Enregistreur vocal numérique
 - ­PPoint
 - ­Applications d’enregistrement vocal
RECONNAISSANCE VOCALE
C’est une fonction d’aide qui consiste à produire un texte avec la voix humaine à l’aide d’un microphone et d’un logiciel de reconnaissance vocale. ­ - Fonction intégrée dans : Word, Onenote
 - ­ SpeakQ
SYNTHÈSE VOCALE
C’est la lecture d’un texte numérique par une voix synthétique. Le logiciel lit le texte tel qu’il est écrit, et ce, selon des règles précises de prononciation de la langue utilisée. ­ - WordQ
 -­ Lexibar
 -­ Lecteur immersif suite Office 365
MISE EN ÉVIDENCE DU MOT LU
C’est une fonction d’aide qui fait appel à un mécanisme de suivi par la mise en surbrillance des mots d’un texte numérique qui sont prononcés en même temps par une synthèse vocale. La mise en évidence peut prendre différentes formes : surbrillance sur le mot, double surbrillance sur la phrase et le mot, etc. ­ - WordQ
­ - Lexibar
ILLUSTRATIONS C’est une fonction d’aide qui donne accès à un dictionnaire visuel de mots ou à un lexique d’illustrations imagées : pictogrammes, dessins, photo. ­ - Lexibar
 -­ Dictionnaire visuel sur le Web
PRÉDICTION ORTHOGRAPHIQUE
C’est une fonction d’aide qui consiste à proposer une liste de choix de mots à partir de chaque lettre tapée au clavier. Les mots proposés correspondent à la prédiction de l’orthographe lexicale selon la norme. ­ - WordQ
 -­ Lexibar
PRÉDICTION PHONÉTIQUE
C’est une fonction d’aide qui consiste à proposer une liste de choix de mots correspondant aux premiers sons entendus dans le mot. ­ - Lexibar
ÉDITEUR DE TEXTE ET SES FONCTIONS
C’est une fonction d’aide portant sur le traitement de texte et un clavier. ­ - Word
 -­ WordPad
 -­ PDF-Viewer
VÉRIFICATEUR-CORRECTEUR ORTHOGRAPHIQUE
C’est une fonction d’aide permettant de vérifier l’orthographe lexicale des mots en soulevant la non-concordance d’un mot avec celui de son dictionnaire pour le soulignement de couleur. Si le mot est dans son dictionnaire, il est accepté. Sinon, une ou plusieurs propositions de mots proches sont affichées. ­ - Word
 -­ Lexibar
 -­ Antidote
VÉRIFICATEUR-CORRECTEUR GRAMMATICAL C’est une fonction d’aide permettant de vérifier l’orthographe grammaticale en analysant le contexte et en signalant par un soulignement les règles d’accord qui n’ont pas été appliquées. Lorsqu’une erreur est détectée, parfois une solution est proposée en lien avec la règle énoncée. ­ - Word
 - ­Lexibar
 - ­Antidote
VÉRIFICATEUR D'UN TEXTE PAR ANALYSE LINGUISTIQUE C’est une fonction d’aide permettant d’analyser un texte en examinant différents aspects tels que les répétitions, les phrases longues, etc. ­ - Antidote
RECHERCHE DES RÈGLES GRAMMATICALES
C’est une fonction d’aide contenant une grammaire numérique présentant l’ensemble des règles grammaticales. ­ - Antidote
DICTIONNAIRES ÉLECTRONIQUES OU NUMÉRIQUES
C’est un recueil de mots, avec leurs définitions, généralement classés par ordre alphabétique. Il existe aussi des dictionnaires qui ciblent un aspect ou un domaine particulier de langue (synonymes, conjugaison, antonymes).  - Antidote
 -­ Dictionnaires électroniques de poche portables ­ Usito
IDÉATION OU ORGANISATEUR D'IDÉES
C’est une fonction d’aide qui permet de planifier, d’organiser et de structurer la pensée et les idées en les reliant entre elles sous forme de schémas ou de cartes d’organisation. ­ - Inspiration
 - ­FreeMind

 

De plus, si la situation de votre enfant le requiert, les types de documents suivants peuvent être rendus disponibles en format numérique :

- cahiers d’exercices;
- manuels scolaires;
- romans;
- matériel reproductible.

Pour vous familiariser davantage avec les aides technologiques disponibles pour soutenir votre enfant, consultez le site du Service national inclusion et adaptation scolaire du Réseau éducation collaboration innovation technologie (RÉCIT).

Vous avez accès à des services publics et des services sociaux dans le réseau de la santé, voici un aperçu et comment s’y rendre. Vous trouverez aussi des informations sur le site du CISSSO.

En composant le 811, option 2, vous accédez à l’accueil intégré du réseau. Cet accueil permet d’obtenir des informations sur les services, d’être guidé vers les bonnes ressources et d’obtenir réponse à des situations de crise en tout temps. Vous pouvez aussi être référé à des services par un médecin, un professionnel du réseau ou par transfert d’une autre région. Il existe différentes branches, contenant chacune différents services, en voici quelques-uns :

Le guichet d’accès prend en compte les demandes et évalue la situation. Il peut ensuite avoir orientation vers :

  • Jeunes et familles en difficulté (0-17 ans) : pour familles présentant des difficultés personnelles, relationnelles ou familiales, des problèmes de comportement, d’adaptation, d’estime de soi, dans le but de favoriser le développement d’habiletés sociales, relationnelles, familiales et comportementales chez les jeunes ainsi que le développement d’habiletés parentales pour les parents.
  • Santé mentale jeunesse (0-17 ans) : pour enfants et adolescents aux prises avec un problème de santé mentale léger à modéré qui a des impacts sur son fonctionnement et son développement (ex. anxiété, automutilation, mutisme sélectif, questionnements ou problème en lien avec identité ou orientation sexuelle, trouble de l’humeur, risque suicidaire, etc.). L’objectif est d’évaluer et traiter ces défis ainsi qu’offrir du soutien aux familles.
  • Services de réadaptation spécialisée en dépendance (12-17 ans) : pour jeunes vivant avec difficultés sur le plan de la consommation, ainsi qu’aux membres de leur famille dans le but d’évaluer et traiter ces problèmes de dépendance et soutenir les familles.
  • Programme de déficience intellectuelle, déficience physique et trouble du spectre de l’autisme (DIDPTSA) (0-18 ans) : services divers sur référence (orientation suite à un diagnostic, soutien aux habiletés parentales, épisodes de services en psychoéducation, physiothérapie, ergothérapie, orthophonie, psychologie, réadaptation, travail social, etc.).

Vous êtes en quête d’accompagner de façon optimale votre enfant dans son cheminement scolaire en fonction de ses besoins? Voici des organismes où vous pouvez trouver assistance et support.

Apprentissages et motivation scolaire

L’Institut des troubles d’apprentissage (ITA) est une autre belle porte d’entrée pour obtenir de l’information et de la formation sur les différentes facettes des troubles d’apprentissage. Pour vous accompagner au quotidien, l’ITA a lancé le groupe Facebook « Entraide troubles d’apprentissage – Parents du Québec ». Le pendant régional est l’Association québécoise des troubles d’apprentissage (AQETA) qui offre des services d’informations, d’écoute, de soutien et d’accompagnement.

Cette page sur les troubles d’apprentissage permet de bien comprendre les impacts de ceux-ci dans les différentes sphères à l’école (lecture, écriture, mathématiques, fonctions exécutives, relations sociales, etc.). Elle comporte même un petit vidéo explicatif simple qui peut vous aider à mieux comprendre les défis de votre enfant selon son profil.

Est-ce que vous saviez que vous pouvez vous adresser à la Fédération des Comités de parents du Québec (FCPQ) pour obtenir des services-conseils en lien avec la réussite scolaire de votre enfant, son bien-être à l’école et/ou des enjeux de communication avec l’école? Leur page Élèves ayant des besoins particuliers (EHDAA) vous présente diverses ressources informatives telles que :

- Le guide d’accompagnement à l’intention des parents d’un enfant ayant des besoins particuliers;
- Des fiches d’information pour les parents d’enfant HDAA;
- De l’information touchant le plan d’intervention ainsi que le canevas national;
- Des liens vers les guides et politiques du ministère de l’Éducation;
- Des avis de la FCPQ.

En termes de persévérance scolaire, le Carrefour Jeunesse emploi de l’Outaouais (819-561-7712) a mis sur pied le programme « Passeport pour ma réussite » qui offre quatre formes de soutien aux élèves du secondaire vivant avec un ou plusieurs défis.

Le programme de mentorat traditionnel de l’organisme Grands Frères/Grandes Sœurs de l'Outaouais (GFGSO) pourrait bénéficier à la persévérance scolaire chez votre enfant, mais aussi à une relation de confiance avec un adulte significatif, à briser l’isolement, à faire participer votre enfant à différentes activités, à vous permettre un répit.

Défis comportementaux

Les défis de votre enfant s’apparentent au trouble déficitaire de l’attention (TDA) ou un diagnostic de TDA ou TDAH a été émis? L’institut des troubles d’apprentissage (ITA) contient un dossier très complet sur le TDAH qui le définit, qui aborde des stratégies pour vous soutenir à la maison, des pistes de solutions selon le profil de votre enfant, l’accès à des groupes d’entraide pour les parents, des ressources supplémentaires, des lectures, et autres.

Si votre enfant présente des défis en lien avec l’organisation, la routine, l’opposition, la recherche d’attention, la gestion des émotions ou tout autre défi comportemental, le site web du Comité québécois pour les jeunes en difficulté de comportement (CQJDC) contient une section sur des événements auxquels participer (formations, conférences, etc.), l’accès à une revue mensuelle gratuite qui aborde une foule de sujets en lien avec le comportement et les interventions basées sur la recherche,  un vaste coffre à outils adressé spécifiquement aux parents et selon les groupes d’âge de l’enfant qui permet d’aborder et de développer des stratégies pour divers défis vécus à la maison.

Défis de communication

Votre enfant montre des signes de difficultés au niveau de la compréhension et/ou de l’expression du langage? Sur le site de Regroupement Langage Québec, vous trouverez diverses informations et ressources pour vous éclairer au sujet du trouble développemental du langage (TDL).

Défis moteurs ou sensoriels

Si vous observez des défis au niveau de la motricité globale ou fine de votre enfant ou si celui-ci a obtenu un diagnostic de trouble développemental de la coordination, cette page de l’ITA vous fournira des informations très complètes et à jour, des ressources pour vous et votre enfant, des références scientifiques et des formations disponibles.

Votre enfant présente des particularités face aux vêtements qu’il décide de porter, aux textures qu’il choisit de manger, il est dérangé par le soleil ou les lumières fortes, il refuse de faire certaines activités pour éviter de se salir? Ces sensibilités ont un impact au quotidien? Cela pourrait être dû à des défis de traitement sensoriel. Des informations et du soutien sont disponibles et pourraient alléger un peu votre quotidien. Ce dépliant du Centre hospitalier pour enfant de l’Ontario (CHEO) contient des informations bien organisées permettant d’adapter l’approche face à ces défis, ou encore cette brochure de l’Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ). 

Troubles visuels ou auditifs

Malgré un résultat adéquat à l’examen oculovisuel effectué par un optométriste, votre enfant affirme que les mots lui sont embrouillés, que les phrases en plus petits caractères apparaissent comme une ligne noire ou qu’il lui arrive de sauter des mots lors de la lecture? Il y a peut-être lieu d’effectuer un examen oculomoteur. Veuillez contacter l’Ordre des optométristes du Québec afin d’être dirigé vers un optométriste qui a l’expertise pour effectuer ce type d’examen.

Malgré que votre enfant est une bonne audition, son enseignant(e) vous dit que votre enfant ne semble pas bien entendre? Votre enfant vous dit que c’est comme le chaos dans sa tête? Une évaluation des habiletés en traitement auditif est peut-être de mise. Veuillez contacter l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec afin d’être dirigé vers un audiologiste qui a l’expertise pour effectuer ce type d’évaluation.

Défis en lien avec la santé mentale

Vos préoccupations sont d’ordre du bien-être psychologique? Voici quelques ressources qui pourraient vous aider à trouver des solutions :

- Composez le 8-1-1, option 2 pour le service info-social; si vous vous trouvez en situation de crise ou pour simplement obtenir de l’information;
- Pour votre jeune qui bénéficierait de parler d’une difficulté qu’il vit, il peut contacter Jeunesse, J'écoute (1-800-668-6868 ou envoyer PARLER au 686868) ou TelJeunes (1-800-263-2266; les options texto, chat et courriel sont aussi disponibles).

Si vous-même avez des préoccupations et cherchez des solutions, Ligne Parents (1-800-361-5085 ou par clavardage) offre un soutien par des intervenants qui peuvent vous guider.

Si vous êtes préoccupés par le niveau d’anxiété ou des défis au niveau de la santé mentale de votre enfant et vous vous questionnez sur les actions à prendre, cette fiche d’Anxiété Canada vous guidera et vous offrira diverses ressources.

Questions neurodéveloppementales

Pour vous aider à vous démêler en ce qui a trait aux questions neurodéveloppementales, le Centre Hospitalier Universitaire Sainte-Justine a mis sur pied le Centre intégré du réseau en neuro-développement de l’enfant (CIRENE). C’est une belle porte d’entrée pour se renseigner sur divers troubles du neuro-développement, ainsi que sur les soins et services disponibles.

Douance / élève doublement exceptionnel

Des ressources sont aussi disponibles pour vous si vous doutez une douance ou un haut potentiel chez votre enfant. Ce site de l’Association québécoise pour la douance est une mine d’or de pistes d’action, de ressources, de formations et d’événements. La page de Haut potentiel Québec a aussi comme objectif d’informer et sensibiliser sur le sujet, vous y trouverez donc plusieurs informations, conférences, documentation.

Déficience intellectuelle et/ou trouble du spectre de l’autisme

Votre enfant vit avec déficience intellectuelle? Avec un TSA? Voici certaines ressources qui pourraient vous être pertinentes.

L’Office des personnes handicapées du Québec (OPHQ) offre :

- des services d’information et d’accompagnement;
- de l’information sur les mesures fiscales provinciales et fédérales;
- de la documentation concernant la réussite éducative des élèves handicapés.

Si votre enfant vit avec une déficience intellectuelle, l’association de répit communautaire (ARC) offre divers services et activités aux enfants (4-17 ans) et adultes ayant un diagnostic de déficience intellectuelle (DI) et/ou du trouble du spectre de l’autisme (TSA) avec d’importantes limitations fonctionnelles. Les enfants doivent recevoir des services du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais, fréquenter un service de garde ou scolaire francophone et habiter à Gatineau (Aylmer, Hull, Gatineau). L’ARC offre du répit aux familles en accueillant les enfants dans des activités stimulantes et adaptées à la clientèle. Ce dépliant présente les différents services.

L’association pour l’intégration communautaire de l’Outaouais (APICO) offre des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle et leur famille pour favoriser l’intégration à la communauté sur les plans social et socioprofessionnel et offrir du répit aux familles. Différents services sont proposés à différentes tranches d’âge (insertion au travail, programme d’activité pour les adultes TSA, activités pour enfants et adolescents, fin de semaine de répit, etc.). N’hésitez pas à les contacter pour plus d’informations.

Si votre enfant vit avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA), la Fédération québécoise de l’autisme (FQA) est une ressource centrale en autisme qui regroupe des données à jour sur l’autisme, une banque de ressources par région et fonction, un répertoire de formations disponibles et une boîte à outils qui déborde de ressources pertinentes.

Vous pouvez également trouver, sur le site du Gouvernement du Canada, de l’information relative au trouble du spectre de l’autisme (TSA), et plus spécifiquement sur les signes et symptômes s’y rattachant.

En termes de publication, Sur le spectre est le Magazine officiel du groupe de recherche en neurosciences cognitives de l’autisme de Montréal.

Trait d’Union Outaouais inc. (TUOI) est un organisme de la région qui offre des services d’activités de groupe aux enfants de plus de 5 ans ayant un diagnostic de TSA. Les groupes, adaptés au niveau de fonctionnement des enfants, peuvent avoir lieu les soirs de semaine ou une journée de fin de semaine. Ils permettent des activités structurées aux enfants, mais aussi un répit aux familles. Découvrez les services actuels ici.

Le CCSEHDAA est un comité que chaque centre de services scolaire doit instituer en vertu de la Loi sur l’instruction publique (article 185) pour obtenir des avis sur l'organisation des services aux élèves ayant des besoins particuliers.

Il est composé majoritairement de parents d'enfants ayant des besoins particuliers, d'enseignant(e)s et d'autres membres du personnel, de représentants du centre de services scolaire, ainsi que de représentants d'autres organismes qui dispensent des services à ces élèves.

Un parent d'enfant qui désire faire partie de ce comité doit communiquer son intérêt avec la direction d'école.

 « Le Comité consultatif des services aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage a pour fonctions (art. 187 de la LIP) :

- de donner son avis au Centre de services scolaire sur la politique d’organisation des services éducatifs aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage;
- de donner son avis au Centre de services scolaire sur l’affectation des ressources financières pour les services à ces élèves;
- de donner son avis au comité d’engagement pour la réussite des élèves sur le plan d’engagement vers la réussite.

Le Comité peut aussi donner son avis au Centre de services scolaire sur l’application du plan d’intervention à un élève handicapé ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage. »

Sachez que les séances du CCSEHDAA sont publiques et si vous désirez y assister ou soumettre des questions ou points de discussion, veuillez communiquer avec le secrétariat à l’adresse courriel suivante : ccsehdaa@csspo.gouv.qc.ca.

* Prendre note que les rencontres prennent place sur la plateforme TEAMS pour le moment. 

Rencontres du Comité :

- Dates des rencontres, ordres du jour et procès-verbaux

Membres du Comité 2021-2022 :

Mme Marie-Pier Perreault 001 – Euclide-Lanthier
M.  Gregory Shaw 002 – Côte-du-Nord
Mme  Sarah Mitchell 003 – Rapides-Deschênes
Mme Bernadette Syverin (substitut) 003 – Rapides-Deschênes
Mme  Hélène Tessier 004 – inter. du Mont-Bleu
Mme  Annie Granger  005 – Jean-de-Brébeuf
Mme  Nathalie Riendeau 006 – inter. du Village
M.  Mikaylou Tamboura (substitut)  006 – inter. du Village
Mme  Nathalie Mercier  007 – du Lac-des-Fées
M.  Lee-Jonathan Saliba (substitut) 007 – du Lac-des-Fées
M.  Benoit Pierre Paquin  008 - du Plateau
M.  André Babin  011 – du Vieux-Verger
Mme  Émilie Labelle  013 - Saint-Paul
Mme  Deka Daher Ibrahim 014 - des Trois-Portages
Mme Sophie Pombert (substitut) 014 - des Trois-Portages
Mme  Nathalie Rainville  016 – Saint-Jean-Bosco
M.  Martin Routhier 018 - du Dôme
Mme  Lucie Brunette  020 – au Cœur-des-Collines
Mme  Alessandra Rossi Ricci  026 – du Marais
Mme  Geneviève Martineau  029 – des Tournesols
Mme  M'Pigué Marie Natacha Anoman (substitut) 029 – des Tournesols
Mme  Myriam Lalande-Dubois  032 - de l'Amérique-Française
M.  François Beaulieu  034 - de la Forêt
Mme  Marie-Ève Méthot (substitut)  034 – de la Forêt
Mme  Anna Kane 035 - de la Petite-Ourse
Mme  Julie Hébert  036 – Grand-Héron
M.  Jacques Pilote  040 – Nouvelle-Ère
Mme  Dominique Goulet 044 – École secondaire Grande-Rivière
Mme  Marie-Hélène Arès  046 – École secondaire Mont-Bleu
M.  Stéphane Hubert (substitut)  046 – École secondaire Mont-Bleu
Mme  Vicki Laframboise 048 – École secondaire de l’Île
Mme  Catherine Desrochers  Coordonnatrice des services complémentaires
M.  Stéphane Lacasse Directeur général adjoint
Mme  Isabelle Lowe  Direction d’école primaire
Mme Mylène Mercier (substitut) Direction d’école primaire
Mme  Jocelyn Bourdon  Direction d’école secondaire
Mme  Sandy Raposo (substitut)  Direction d’école secondaire
Mme Annabelle Kaiser Enseignante orthopédagogue
Mme  Maryse Boulanger  Secrétaire de gestion, service des ressources éducatives

 

Pour consulter les règles de régie interne, cliquez ici.

Le Prix Rachel Patry a été instauré en hommage à une femme qui a travaillé d’arrache-pied à l’intégration des élèves en difficulté dans le milieu scolaire. Nous désirons donc rendre hommage à des personnes qui, tout comme Mme Rachel Patry, croient en ces élèves et en leurs différences. Depuis la création du Centre de services scolaire des Portages-de-l’Outaouais, voici les personnes qui ont reçu cet honneur. Nous vous remercions d’avoir contribué à la réussite de tous nos élèves avec leurs différences et leurs besoins.

Si vous désirez présenter la candidature d’un membre du personnel pour l’année scolaire en cours, veuillez vous adresser auprès de la direction de votre école / de votre centre / de votre service. Merci.

Document pour dépôt de candidature pour le Prix Rachel Patry

LISTE DES RÉCIPIENDAIRES

2021-2022 : Daphnée Laroche-Nantel, Sonia Labelle, Delphine Letendre et Frédérique Fortier, École du Grand-Héron
Pour consulter les textes hommages aux personnes en nomination et aux récipiendaires cliquez ici

2020-2021 : L’équipe Panda, École Saint-Jean-Bosco
Pour consulter les textes hommages aux personnes en nomination et aux récipiendaires cliquez ici

2019-2020 : L’équipe des intervenants des classes TSA de l’École secondaire de l’Île
Pour consulter les textes hommages aux personnes en nomination et aux récipiendaires cliquez ici

2018-2019 : Mme Isabelle Fortin
Pour consulter les textes hommages aux personnes en nomination et à la récipiendaire cliquez ici

2017-2018 : Mme Patricia Ryan

2016-2017 : Mme Lison Montambault

2015-2016 : Mme France Paquette

2014-2015 : Mme Nicole Charbonneau

2013-2014 : Mme Annie Royer

2012-2013 : M. Claude Dumas

2011-2012 : M. Richard Choquette

2010-2011 : Mme Annette Cormier

2009-2010 : Mme Francine Grenier

2008-2009 : Mme Pauline Curtain

2007-2008 : M. Michel José Villeneuve

2006-2007 : Mme Anne Boisvenue

2005-2006 : Mme Christianne Dubois-Rose

2004-2005 : Mme Myrtho Mailloux

2003-2004 : Mme Line Bastien

2002-2003 : Mme Lise Masson-Bélanger

2001-2002 : Mme Vivian Larivière

2000-2001 : Mme Françoise Vincent et Mme Marjolaine Sicard

1999-2000 : Mme Josée Hivon et M. Yvon Poisson

1998-1999 : Mme Nicole Durocher